Dépression oklm.

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Dépression oklm.

Message  Tadamune Yuji le Dim 12 Juil - 0:21

Après avoir encore blesser une fille et pas n'importe qu'elle fille par dessus tout j'ai décidé de tout lâcher, ou presque. Su était la première personne après Ayumi dont je voulais vraiment m'occuper. Après j'ai connu Eirin, une fille adorable et attachante une fois qu'on la connait bien. Je sais comment ça va se finir, je vais finir par la blesser. C'est pas ce que je veux pour elle, je ferais mieux de retourner à mes occupations d'avant.
Bordel ma tête me fait mal en plus de sa, il faut que je prenne l'air. Je remet rapidement ma cravate puis me dirige vers le centre ville sans but précis.

Il y a différent magasins dont un bar que j'ai l'habitude d'aller, sans réfléchir j'y rentre pour boire une verre ou deux, ou plus... Je m'installe à une table et commande plusieurs verres de vodka pur, rien de mieux pour se remettre à l'aise. Au bout d'une vingtaine une femme se ramène vers moi, je ne vois pas très bien son visage, ma vue est tellement flou put...

"Bonsoir mon Yuji d'amour, tu ma manquer tu viens faire un tour chez moi ?"

Je hausse les épaules puis la suis, elle a passé son bras autour du moins et m'emmène vers chez elle, je ne me souviens même plus d'elle. Plusieurs personnes passer à côté mais je n'y prête pas attention, je vois toujours aussi flou.

Tadamune Yuji
Membre de l'Ombre

Messages : 202
Date d'inscription : 16/05/2015
Localisation : Attention, juste derrière toi.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dépression oklm.

Message  Eirin Takahashi le Dim 12 Juil - 0:43

Eirin se promenait avec Karasu pour prendre l'air. Mais rien ne valait celui des forêts de son pays... Elle espérait aussi croiser Yuji, ou peut-être aller le voir...  Ainsi, elle se faufilait entre les personnes qui titubaient à cause de l’alcool. Elle soupira, passant son bras devant son nez, pour empêcher les effluves de nuire à son odorat.

Karasu partit sur une terrasse d'un café, cherchant de quoi satisfaire sa gourmandise, gardant toujours un œil sur la jeune femme. Cette dernière se fit bousculer par un couple un peu bancal. Elle se retourna pour les interpeller, mais elle reconnut très bien la chevelure blanche de Yuji. Elle marqua un temps d'arrêt. Bon, il y avait sûrement une explication. Elle se rapprocha d'eux, assez pour entendre des bribes de conversation. Enfin, seule la femme parlait. Elle disait qu'elle allait s'occuper de lui, qu'il lui avait manqué, qu'elle avait hâte de revivre une nuit pareille à celles qu'ils avaient vécues. Il se laissait faire, ne disant rien, il n'avait pas l'air d'être contre cette idée même.

Elle s'arrêta. Elle avait l'impression que des milliers de bris de verre traversaient ses veines et sa peau. La sensation d'une barre de fer traversant son cœur se fit sentir. Elle les laissa avancer un peu, mais les suivait de près. Elle voulait connaître le fin mot de l'histoire. Elle ne s'attendait pas à ce que la menace vienne de l'intérieur.  Ils entrèrent dans un bâtiment qu'Eirin ne connaissait pas. Apparemment, elle vivait au premier étage.

Eirin sentait encore les effluves de parfum qui traînaient dans les longs cheveux noirs de l'inconnue. Elle hésita beaucoup à grimper à l'arbre à côté de l'immeuble pour savoir ce qui allait se passer. Mais elle n'en eut pas besoin. La fenêtre s'ouvrit, et, grâce à son ouïe fine, la jeune fille entendait la majeure partie de ce qu'il se passait dans cet appartement.

Karasu était venu vers elle pour la consoler, sentant son malaise. Elle lui demanda de la laisser seule, de rentrer à la maison. Elle le lui promit. Elle eut un haut le cœur lorsqu'elle entendit les premiers gémissements de la femme. Cela dura assez longtemps. Eirin était appuyée contre le mur, en train de répandre sur le trottoir l'intégralité de son estomac. Elle n'avait que très peu mangé, ainsi, cela lui brûla la gorge.

Elle attendit, l'épaule droite contre le mur, dos à l'entrée de l'immeuble. Elle n'arrivait plus à contenir ses sanglots.

Eirin Takahashi
Membre de l'Ombre

Messages : 156
Date d'inscription : 17/05/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dépression oklm.

Message  Tadamune Yuji le Dim 12 Juil - 1:02

A la fin de cette partir de... jambes en l'air, j'ai pu me débarrasser de l’alcool qui parcourait mon corps. La femme était allongée sur le lit, épuisée de ce que je viens de lui faire. Ça m'a permit de penser à autre chose, enfin plus ou moins.
Je reprends ma veste sur mon épaule puis me barre discrètement de chez elle. Enfin l'air frais du soir, je m'allume une cigarette sans vraiment regarder aux alentours de suite puis remarque une silhouette, contre le mur d'en face. Je ne suis pas sûr mais...
Je descends les marches puis me dirige vers elle, et en effet c'est bien Eirin. Il ne manquait plus que sa, j'aurais tout fait au moins. Je balance ce qui fume encore entre mes doigts et me place devant elle.

- Je pense que, c'est plus la peine que je m'excuse... De toute façon je risque de ne pas pouvoir être à la hauteur pour toi...

Je reste face à elle, je mérite qu'elle m'engueule un bon coup et on en finira sur ça. Comme toujours en gros. Mes yeux sont plantés dans ceux d'Eirin sans bouger, sans sourire et bientôt sans respirer.

Tadamune Yuji
Membre de l'Ombre

Messages : 202
Date d'inscription : 16/05/2015
Localisation : Attention, juste derrière toi.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dépression oklm.

Message  Eirin Takahashi le Dim 12 Juil - 1:13

Eirin s'était essuyé le visage avec un mouchoir qu'elle avait jeté dans la poubelle non loin de là.

- Je pense que, c'est plus la peine que je m'excuse... De toute façon je risque de ne pas pouvoir être à la hauteur pour toi...

Eirin le fixa, les larmes coulant le long de ses joues. Elle ne bougeait plus, mis à part les quelques sursauts dus à ses sanglots. Très vite, elle se jeta contre lui pour le serrer dans ses bas. Elle ne voulait pas qu'il parte... Elle ne voulait pas qu'il la laisse...

-Me laisse pas...

Ses mots étaient entrecoupés de sanglots, si bien qu'il fallait vraiment se concentrer pour comprendre.

-Je suis désolée... C'est ma faute... Pardon...

Elle appuya fort sa tête contre le torse de Yuji.

-C'est... C'est pas grave... Tu...

Elle inspira fort.

-Tu peux le faire si tu en as envie... Mais s'il te plait... Ne pars pas...

Elle fermait les yeux aussi fort qu'elle le pouvait.

-C'est ma faute pardon... Me laisse pas... Je t'aime...

Eirin Takahashi
Membre de l'Ombre

Messages : 156
Date d'inscription : 17/05/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dépression oklm.

Message  Tadamune Yuji le Dim 12 Juil - 1:27

Ma tête était baissé, sans la regarder ni fixer quelque chose en particulier. Ses phrases m'atteignent difficilement, il faut qu'elle arrête. Elle se fait du mal et je ne suis vraiment pas quelqu'un pour être sérieux avec une fille maintenant. C'est devenu comme-ça et rien n'y changera.

- Lâche moi....

Mon visage devient inexpressif.

- J'ai pas besoin de toi ! Franchement, je ne suis pas quelqu'un de bien. Voilà la preuve. Tu trouvera forcément mieux que moi, je ne suis qu'un mec qui brise le cœur des femmes, qui passe son temps à s'amuser avec le corps de certaines comme maintenant. Pourquoi tu continue à me vouloir ? Comment fais-tu ?

J'ai haussé le ton de ma voix, bientôt j'allais gueulé dans toute la rue mais j'arrive plus ou moins à ne pas relâcher toute la pression. Je recule pour m'éloigner un peu d'elle. Franchement, pourquoi maintenant, avec elle. J'ai tout détruit comme d'habitude, je dois partir, tout de suite. C'est la première fois que j'ai un pincement au cœur dans ce genre de situation. Je me retourne pour ne plus voir son visage pleins de larmes.

- J'ai vraiment pas besoin de toi, dégage.

Tadamune Yuji
Membre de l'Ombre

Messages : 202
Date d'inscription : 16/05/2015
Localisation : Attention, juste derrière toi.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dépression oklm.

Message  Eirin Takahashi le Dim 12 Juil - 1:46

Eirin avait les yeux écarquillés. Elle était paralysée. Lorsqu'il s'éloigna d'elle, elle recula contre l'arbre, et se laissa glisser le long du tronc. Elle était prise par une crise d'angoisse, ses larmes n'arrêtaient pas de couler.

-Tu... Tu penses pas ce que tu dis hein...

Elle se redressa tant bien que mal, elle avait de plus en plus de mal à gérer sa crise. Elle s'appuya contre le mur.

-Tu peux pas... Tu peux pas me dire ça...

Elle retourna vers lui et le reprit dans ses bras.

-C'est pas vrai... Tu mens...

Elle secoua la tête et donna un très léger coup de poing  sur le dos du jeune homme. Elle n'avait tellement plus de force qu'il n'a dû presque rien sentir.

-Tu mens...

Elle sanglotait contre lui, le front collé contre son dos, ses bras se reliant devant son ventre.

Eirin Takahashi
Membre de l'Ombre

Messages : 156
Date d'inscription : 17/05/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dépression oklm.

Message  Tadamune Yuji le Dim 12 Juil - 2:04

Je me mord la lèvre à en saigner, j'ai pas besoin de passer ma colère sur elle. Je pose lourdement mes mains sur ses épaules et la repousse doucement. Mon cœur bat énormément à m'en défoncer la poitrine. Bordel quel con je suis.

- Lâche moi !

"Arrête dégage !"

- C'est bien la réalité.

"JE T'AI DIS D'ARRÊTER"

Ma mauvaise personnalité reprend le dessus à cause de tout sa.

- Tu me dégoute !

Je ne pouvais juste pas la regarder en face, mes paupières deviennent légèrement rouge, mes bras trembles ainsi que mes mains. J'ai besoin de fuir... je l'ai blessée c'est plus que sûr. Je me retourne rapidement et m'éloigne en courant laissant tomber ma veste à terre. Mon avant-bras me cache la vue, m'empêchant de laissé couler mes larmes. En tournant dans une ruelle je bouscule quelqu'un, un homme. Sous la rage je l'attrape par le cou et le plaque au mur.

- Dégage de mon chemin bata....

Je mettais vraiment trop de force dans ma main, autre chose contrôle mon corps et mes sentiments, c'est mauvais. La porte noir que je voyais l'autre jour, c'était ça, elle vient de s'ouvrir. Je donne un coup de genoux dans la hanche de celui-ci, qui tombe au sol. Il a de la chance que je ne le tue pas, mais d'ailleurs je ne vois pas pourquoi je ne m'en occuperais pas, il y aura peut-être un poids en moins à porter, comme un soulagement.
Mon regard change lui aussi, un regard noir, je ne ressemble plus à celui que j'étais il y a quelques heures. Je suis prêt à tout même au pire chose. Avant d'écraser la face au type toujours au sol une vague froide me traverse. Je recule instantanément jusqu'à me plaquer contre le mur derrière, me laissant glisser le long de celui-ci. J'ai comme l'impression d'avoir... peur de moi même. L'autre s'échappe en gueulant de peur et moi je reste la, mes mains derrière la tête appuyant de plus en plus dans l'espoir de me reprendre. Je ne suis qu'une machine à tuer et à blesser, c'est ça...
Mes dents grincent entre-elles, toujours la sensation de colère. Je suis horrible.

Tadamune Yuji
Membre de l'Ombre

Messages : 202
Date d'inscription : 16/05/2015
Localisation : Attention, juste derrière toi.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dépression oklm.

Message  Eirin Takahashi le Dim 12 Juil - 2:41

Tout s'écroule.

Eirin tomba immédiatement à genoux après qu'il l'ait repoussée. Il partit en courant. Elle vomit à nouveau. Elle ne prit pas la peine de décaler son visage d'au dessus de ses genoux. Elle était si bas... Cela l'épuisait plus qu'autre chose, ce qui n'arrangea pas sa crise d'angoisse qui était devenue incontrôlable. Elle hyper-ventilait et son corps ne lui répondait presque plus. Elle avait l'impression d'être emprisonnée, ce qui la fit paniquer encore plus. Elle n'arrêtait pas de pleurer. Elle apercevait à peine la veste qui était tombée à quelques pas d'elle. Elle essaya de l'atteindre en se relevant, mais elle n'avait pas assez de force pour se tenir debout... Elle réussit tout de même à l'attraper du bout des doigts après de multiples chutes. Elle n'osa pas la serrer contre elle, ne voulant pas la salir. C'était tout ce qui restait de lui à présent.

Eirin avait entendu un hurlement qui la fit tressaillir. Elle était si fragile à ce moment là... Depuis quand cela ne lui était pas arrivé... Elle sentit des bras la prendre et la traîner. Un coup de pied éloigna son sabre qui tomba sur la route. Des voitures passèrent. Le sabre passa de roues en roues, des freins se faisaient entendre pour éviter un accident.

Depuis qu'il était parti, elle n'avait cessé de prononcer son prénom. On l'assit. On lui retira avec beaucoup de mal son premier kimono. Le second, celui en dessous, était quelque peu taché. On lui dit qu'elle avait l'air au fond du trou et qu'on avait la possibilité de la sortir de là, de lui permettre d'oublier ce qui la rendait dans cet état. Elle ne comprenait pas vraiment les offres qu'on lui proposait. Elle déclina, toutes, ne gardant qu'un seul mot à la bouche...

Ils la ramenèrent donc dehors, et la jetèrent hors du bâtiment avec ses affaires. On lui parla d'une voix forte avant de refermer lourdement la porte derrière elle ce qui produisit un bruit très puissant.

Eirin resta dans un coin, prononçant toujours le même prénom. Son premier kimono à côté d'elle. Elle s'était finalement enroulée dans la veste de Yuji, la réchauffant un peu.

"Tu me dégoûtes!". Ces mots raisonnaient depuis le début dans sa tête. Elle distinguait une silhouette non loin de là, qu'elle reconnut. Il était là... Il n'avait pas l'air bien... Elle voulut se lever, aller le voir... Mais son corps était comme coincé. Elle n'arrivait pas à se taire, tout était bloqué.

Eirin Takahashi
Membre de l'Ombre

Messages : 156
Date d'inscription : 17/05/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dépression oklm.

Message  Tadamune Yuji le Dim 12 Juil - 15:27

Ma colère s'empare encore de moi, une partie de moi est détruite et l'autre fière de son chef-d’œuvre. J'ai mal, la douleur m'écrase, c'est horrible.
J'ai l'impression que l'on a transpercé mon cœur et que tout battements se sont stopper. Je suis là contre ce mur, occuper de me faire détruire par la deuxième partie de moi.
Un vide s'installe, mais quel genre de vide ? J'ai l'impression qu'une "couverture" en chaîne est poser contre moi, que mes yeux ne réagisse plus à rien.
Mon corps n'est plus miens, plus rien est actif en moi, j'arrive à peine à réfléchir. Le sang s'est arrêter, plus rien de circule dans mes veines, mon corps est froid comme-ci j'étais qu'un simple cadavre. Mon cœur est lui aussi devenu gelé et la douleur me lance encore plus.
Après plusieurs minutes, toujours avec cette sensation de froid en moi, je me relève à l'aide du mur. Je n'entends plus rien, juste ma faible respiration, j'essaie de reprendre tout mes sens mais il faut déjà refermer ce qui s'est ouvert en moi.
En relevant la tête une bande de racailles s'était positionné autour de moi. Qu'est ce qu'ils cherchent ? Dans mon état c'est juste impossible de réfléchir, pendant ce temps la l'un d'entre eux commencer à me menacer avec une dague, une dague familière. Je la connais même très bien... Il me parle mais plus rien m'atteint. Il se jette sur moi la dague en avant vers ma poitrine, je le rattrape par le poignet et le retourne, pour à mon tour le menacer avec la dague sous sa gorge. Je ne sais pas vraiment comment j'ai pu faire sa mais je l'ai fait.
Les autres me menacer avec des flingues, ils sont quatre..... Rapidement je balance le gars qui est entre mes mains sur deux hommes, j'évite plus ou moins les tirs sur moi attrape un par le manteau pour le jeter violemment contre le mur et explose la colonne vertébral de son pote.

Tout ce que je peux faire désormais c'est regarder les corps au sol me rappelant à quel point j'étais horrible avant et toujours maintenant. J'en profite pour récupérer la dague toujours propre. Je l'ai placé devant ma poitrine, du côté gauche. J'avais le sourire aux lèvres mais aucuns mouvements ce fait. Je laisse mes bras retomber le long de mon corps et me dirige je ne sais ou sans faire attention au monde extérieur. Sûrement retourner à mon quartier pour participer aux mêmes choses que d'habitude.
Je repense à son visage et à quel point j'avais souffert avec elle aussi, sauf que la ce n'était pas la même chose. Elle... je ne pouvais plus rien faire, je pouvais plus la sauver, alors que la c'est entièrement ma faute. C'est sûrement que je ne dois vivre que comme-ça, sans personne.

Tadamune Yuji
Membre de l'Ombre

Messages : 202
Date d'inscription : 16/05/2015
Localisation : Attention, juste derrière toi.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dépression oklm.

Message  Eirin Takahashi le Dim 12 Juil - 17:21

Eirin avait regardé la scène de combat, sans rien dire. Sans bouger. Ses doigts serrés autour de la veste de Yuji. Elle ne doutait pas de ses capacités au combat mais compte tenu de l'état dans lequel il était... Cependant, tout se passa bien pour lui. Les hommes furent mis à terre, pour la plupart, morts...

Il partit, après avoir faillit planter une lame dans son cœur. Eirin avait retenu sa respiration, elle aurait voulu hurler, qu'il la remarque, mais aucun son ne sortit de sa bouche.

Elle se redressa aussi vite qu'elle le put.

-Yuji... Yuji..

Elle arriva à la rattraper, il marchait vraiment lentement. Elle l'attrapa par le bras pour le ralentir et se mettre à son niveau.

-Yuji s'il te plait...

Elle se posa devant, lui tenant fébrilement les mains.

-Yuji...

Les larmes n'avaient pas cessé de couler. Eirin posa ses lèvres sur celles de Yuji en fermant les yeux.

-S'il te plait ne m'abandonne pas... Je t'ai dit... Que je suis prête à tout pour que tu m'aimes, et pour rester avec toi... S'il te plait...

Elle déposa un nouveau baiser sur ses lèvres, plus long.

Eirin Takahashi
Membre de l'Ombre

Messages : 156
Date d'inscription : 17/05/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dépression oklm.

Message  Tadamune Yuji le Dim 12 Juil - 17:35

Comment réagir face à ce genre de chose, je lui ai fait un coup horrible et elle n'abandonne pas... Tout se mélange à l'intérieur et je n'arrive plus à réagir correctement face à Eirin. Je tourne la tête sur le côté...

- Tu n'abandonnera pas, hein ?


Tout ce que je trouve à faire c'est de l’enlacer dans mes bras, désespérément.

- Comment tu peux réussir à t'accrocher à moi...


Au plus je parle au plus je m'enfonce, la gardant dans mes bras jusqu'à mettre mes genoux au sol.
Puis finalement....

- Pardonne moi...

Je baisse la tête sentant ma vue devenir flou, certainement des larmes, ce qui m'est plus arriver depuis des années. Je perd tout mon sang froid bordel....

Tadamune Yuji
Membre de l'Ombre

Messages : 202
Date d'inscription : 16/05/2015
Localisation : Attention, juste derrière toi.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dépression oklm.

Message  Eirin Takahashi le Dim 12 Juil - 18:23

Eirin resta là, debout, à le regarder à genoux devant elle. Ses larmes coulaient toujours le long des joues. Elle retira la veste de Yuji qu'elle avait mis. Elle se mit à son niveau et tenta un sourire parmi ses larmes. Elle posa la veste sur les épaules du jeune homme.

-Tu vas attraper froid comme ça...

Elle passa sa main sur sa joue avec un sourire et l'embrassa sur le front.

-Je t'aime... Quoiqu'il arrive je t'aimerai... Peu importe le reste du moment que tu restes à mes côtés.

Elle sourit à nouveau, de la même manière, afin de l'apaiser, le rassurer.

Eirin Takahashi
Membre de l'Ombre

Messages : 156
Date d'inscription : 17/05/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dépression oklm.

Message  Tadamune Yuji le Dim 12 Juil - 20:13

- Désolé, vraiment je suis sincèrement désolé.

Je suis vraiment mal pour elle, qu'est ce que j'ai fait...
Je me relève assez vite, passe mes mains délicatement autour de son cou puis l'embrasse. Je dois rattraper ma connerie, je ne dois pas me laisser allez pour des affaires qui n'a rien à voir avec Eirin.

- Je me ferais pardonner, n'importe comment n'importe ou et n'importe quand.

Je prends ensuite sa main tout en la regardant dans les yeux, je ne souris pas pour autant mais j'ai réussi à me reprendre. Je lui laisse un doux baiser sur le dos de sa main, les yeux fermés.

Tadamune Yuji
Membre de l'Ombre

Messages : 202
Date d'inscription : 16/05/2015
Localisation : Attention, juste derrière toi.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dépression oklm.

Message  Eirin Takahashi le Dim 12 Juil - 21:23

Eirin sourit, plus sincèrement cette fois et plongea ses yeux azurs dans ceux de Yuji. Elle le prit dans ses bras, le serrant contre elle, passant ses mains dans ses cheveux pour le consoler. Elle lui murmura doucement quelques mots à l'oreille.

-Ça va aller, tout va bien. Je t'aime.

Elle posa ses lèvres dans le cou de Yuji. Elle était restée dans la même position, elle s'y sentait bien. Elle remit ses pieds à plat ce qui fit qu'elle redevint petite. Elle avait reculé en prenant sa main et en levant la tête pour le regarder.

-Viens, on va chez moi, je vais prendre soin de toi...

Elle sourit. Elle devait se changer et avait promis à Karasu qu'elle allait rentrer. Eirin avait cuisiné, enfin c'était sa première fois, un gâteau. Elle allait lui servir un chocolat chaud ou un thé chaud pour aller avec.

Ils arrivèrent chez elle, Eirin l'invita à faire comme chez lui, qu'il pouvait aller se doucher si il voulait, qu'il pouvait s'asseoir où il voulait.

-J'ai préparé un gâteau cet apres-midi je ne sais pas si il est bon... Je comptais te le ramener chez toi mais tu es venu à lui.

Elle eut un petit rire en baissant la tête.

-Je peux te préparer une boisson chaude si tu veux!

Elle lui tenait toujours les mains en souriant.

Eirin Takahashi
Membre de l'Ombre

Messages : 156
Date d'inscription : 17/05/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dépression oklm.

Message  Tadamune Yuji le Dim 12 Juil - 22:53

Elle a l'air totalement zen maintenant, ça me fait plaisir de la voir ainsi.

- Ah euh, oui je veux bien s'il te plait.

Je sens quelque chose qui chauffe légèrement au niveau de mon épaule, le tissu de ma chemise est couper je pense que la balle de tout à l'heure à du m’effleurer le bras, c'est vrai que sur le coup de l'adrénaline j'ai pas sentis grand chose. J'embrasse Eirin sur le front et lui sourit gentiment.

- Merci pour tout. Je vais juste me douché avant si ça ne te gène pas.

Elle me montre du doigt la direction et me dirige vers la salle de bain. J'enlève rapidement mes fringues et file sous la douche, j'ai même saigné et je n'ai jamais fait gaffe, j'vais finir par crever avec ces conneries. J'essuie juste le sang sec qui à couler tout à l'heure, me lave pour me débarrasser de l'odeur de la femme de tout à l'heure puis ressort ensuite. Ma chemise et KO je peux pas la remettre dans cet état...
Je remet le reste, essuie plus ou moins mes cheveux et sort avec la serviettes sur la tête déposant sa veste et sa chemise en piteux état sur une chaise.

- Bon beh, j'suis pas très présentable mais ma chemise m'a lâchement abandonner héhé....

Tadamune Yuji
Membre de l'Ombre

Messages : 202
Date d'inscription : 16/05/2015
Localisation : Attention, juste derrière toi.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dépression oklm.

Message  Eirin Takahashi le Dim 12 Juil - 23:11

Eirin avait préparé un chocolat chaud, un thé et un café pour lui, ne sachant pas ce qu'il allait préférer. Elle le vit revenir alors qu'elle donna à manger à Karasu qui le fixait étrangement.

-T'en fais pas! Je peux te la recoudre si tu veux! Et aussi si tu veux, je peux aller t'en acheter une.

Elle passa sa main sur les plumes de l'oiseau et partir chercher les différentes boissons qu'elle avait préparé pour Yuji. Elle revint avec un plateau, les trois différentes tasses dessus.

-Tu préfères quoi?

Elle souriait et se tenait devant lui avec le plateau entre les mains.

-Par contre je vais juste aller me changer et laver mon autre kimono... Et me doucher aussi...

Elle s'approcha de lui, posant ses mains sur son torse. Elle se mit sur la pointe des pieds et déposa un baiser sur ses lèvres avant d'aller se doucher à son tour.

Elle entra dans la douche et avec l'eau, toute la tension retomba. Elle eut mal à la tête et elle s'écroula au fond de la cabine de douche. Elle posa sa tête contre le mur, en respirant fortement.




Dernière édition par Eirin Takahashi le Ven 24 Juil - 19:10, édité 1 fois

Eirin Takahashi
Membre de l'Ombre

Messages : 156
Date d'inscription : 17/05/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dépression oklm.

Message  Tadamune Yuji le Lun 13 Juil - 2:44

Bon et bien qu'est ce que je peux fa... c'était quoi ce bruit. Je m'avance devant la porte de la salle de bain et met mon oreille contre la porte.

- Eirin, tout va bien ...?

Pas de réponse.... d'accord... Le bruit était fort, si elle s'était évanouit ? Je l'appel une nouvelle fois avec un ton plus haut mais toujours rien, par contre j'entends une petite respiration malgré le bruit de la douche...
Et merde, je regarde si la porte est ouverte puis j'entre, par chance elle l'a pas fermer. Je vois sa silhouette au sol, je savais qu'il y avait eu quelque chose. Je prends la première serviette qui vient ouvre la cabine et l'enroule dans la serviette après avoir éteint l'eau. Bordel j'aime pas sa .... Je pose mes mains sur ses joues pour qu'elle me regarde, à ce niveau tout va bien.

- Qu'est ce qui t'arrive...?


Je place bien la serviette et la prends dans mes bras sans l'étouffer contre moi, une main derrière sa tête pour la soutenir et mon visage face au sien. Je la sors de la salle de bain pour que l'air soit plus respirable pour elle.

Tadamune Yuji
Membre de l'Ombre

Messages : 202
Date d'inscription : 16/05/2015
Localisation : Attention, juste derrière toi.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dépression oklm.

Message  Eirin Takahashi le Lun 13 Juil - 10:18

Eirin commençait à retrouver une respiration normale. En effet, l'air du salon n'avait rien à voir avec celui de la salle de bain, humide, chaud et étouffant. Elle regardait Yuji. Son visage l'apaisait, elle avait envie de le toucher et de l'embrasser. Seulement son corps ne répondait pas, il se concentrait sur le rétablissement de sa respiration. Sa tête lui faisait encore mal, mais cela finira bien par passer.

Elle n'avait pas la moindre idée de ce qui s'était passé. C'était comme si quelque chose s'était rompu en elle. La tension à l'intérieur d'elle s'était écroulée, le soulagement dû au fait que Yuji ne la repousse pas en était la cause.

Eirin se calma petit à petit.

-Je ne sais pas, j'ai eu très mal à la tête...

Elle le remercia d'être venu et lui sourit, son corps commençant seulement à bouger. Elle se redressa et se colla contre lui afin d'obtenir une étreinte. Tout allait bien maintenant qu'il était là, maintenant qu'il était si près.

-Tu sens bon.

Elle enfouit son visage dans le creu de son cou.

-Je t'aime, merci.


Dernière édition par Eirin Takahashi le Ven 24 Juil - 19:10, édité 1 fois

Eirin Takahashi
Membre de l'Ombre

Messages : 156
Date d'inscription : 17/05/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dépression oklm.

Message  Tadamune Yuji le Jeu 16 Juil - 0:10

Je l’enlace dans mes bras rassurer qu'elle se porte mieux. D'une main de caresse l'arrière de sa tête et l'autre je la tiens au niveau du dos.

- Ne me refais plus ce coup la, si tu te sens mal préviens moi avant, d'accord ?

Je lui chuchote à l'oreille puis lui laisse un baiser sur le cou puis remonte jusqu'à ses lèvres lui laissant plus de place dans mes bras.

- Tu devrais t'habiller pour l'instant, je reste non loin de toi si tu as un problème appel moi !

Je la relève la laissant tout doucement reprendre ses forces dans ses jambes en tenant ses mains.

Tadamune Yuji
Membre de l'Ombre

Messages : 202
Date d'inscription : 16/05/2015
Localisation : Attention, juste derrière toi.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dépression oklm.

Message  Eirin Takahashi le Jeu 16 Juil - 0:29

-Tu es beau.

Elle l'embrassa doucement et partit se changer. Elle mit uniquement son kimono qui lui servait de pyjama et revint vers lui en souriant.

-Tu as goûté le gâteau?

Elle s'appuya sur lui doucement, en souriant.

-Je t'aime tu sais, je serai toujours, toujours là pour toi, quoiqu'il arrive. Je ne t'abandonnerai jamais.

Elle posa doucement ses lèvres sur sa nuque puis l'emmena s'asseoir pour boire et manger.

Eirin Takahashi
Membre de l'Ombre

Messages : 156
Date d'inscription : 17/05/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dépression oklm.

Message  Tadamune Yuji le Jeu 16 Juil - 1:37

La, j'étais assied à côté d'elle mes yeux plantaient dans les siens. On voit qu'elle est sincère dans ses paroles, je l'aime tellement...
Je m'approche doucement de son visage pour embrasser ses douces lèvres, elle recommençait à parler du gâteau mais personnellement tout ce que je voulais en ce moment, c'est elle.

- Je préfère gouté à tes douces lèvres, ma belle...

Je l'attrape par la main et la colle contre moi, j'y glisse ma langue le long de son cou. Mes gestes se fait avec douceur et amour, alors que d'habitude je n'agis pas comme-ça. Je l'aime, mon cœur s'emballe vraiment avec elle, je ne désir que d'elle, je ne pense qu'à elle, Eirin, oui cette fille que j'aime tellement. Plus rien ne peut me séparer d'elle. Je ferme les yeux jusqu'à arriver sur le canapé en l'allongeant et passant par au dessus d'elle.

- Je t'aime.

Je l'embrasse à nouveau puis ré-ouvre les yeux pour la fixer. Plus je la regarde plus je tombe amoureux.
J'attrape sa main pour la déposer sur mon torse, proche de mon cœur.

- Chaque instant, chaque secondes que je suis avec toi, voilà comment mon cœur réagit.

Je la regarde toujours dans les yeux, sans sourire, restant calme. Aucunes pulsions fait surface, je suis juste moi même.

Tadamune Yuji
Membre de l'Ombre

Messages : 202
Date d'inscription : 16/05/2015
Localisation : Attention, juste derrière toi.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dépression oklm.

Message  Eirin Takahashi le Mar 21 Juil - 16:54

Le cœur d'Eirin continuait d'accélérer, atteignant une vitesse qu'elle ne croyait pas possible. Elle lui sourit, ses joues se teintant peu à peu de rouge.

-J'en tremble...

Tellement d'émotions parcouraient son corps qui commençait à trembler sous l'impulsion de ses sentiments. Elle se redressa, l'obligeant à se mettre à genoux, elle assise sur lui, face à lui. Elle était plus grande que lui d'une tête désormais. Ses doigts fins se posèrent à la base du cou du jeune homme et ses lèvres effleurèrent le front de celui-ci. Elle se pencha pour déposer ses lèvres à la place de ses mains qu'elle glissa sur ses épaules.

-Je t'aime.

Elle avait peur de ce qui allait se passer, elle était tendue, sans savoir pourquoi. Elle enroula ses bras autour de Yuji et respira son odeur.

-Je suis à toi, fais ce que tu veux de moi.

Elle n'avait pas envie qu'il reparte, peut-être était-ce le meilleur moyen de le retenir...


Dernière édition par Eirin Takahashi le Ven 24 Juil - 19:11, édité 1 fois

Eirin Takahashi
Membre de l'Ombre

Messages : 156
Date d'inscription : 17/05/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dépression oklm.

Message  Tadamune Yuji le Jeu 23 Juil - 20:11

Je prends une grande inspiration puis la desserre doucement de mes bras. J'emprunte sa main pour l'embrasse et la regarde dans les yeux.

- Ne tremble pas, je ne te ferais rien.


Un bruit lourd s'écrase devant la porte, comme-ci quelqu'un tomber par terre. Un grand silence s'installe puis je regarde Eirin me posant des questions...
Je me lève puis me dirige vers la porte pour l'ouvrir tout doucement et un corps gisant au sol, quelqu'un lui a trancher la gorge et brûler vif les bras. Qu'est ce que... Je regarde mon téléphone et une vingtaine de messages menaçant, comme quoi j'allais être dans le même état que l'autre gars devant moi. Je sors, regarde à droite à gauche mais personne, je rentre puis ferme la porte à clef. Je pense que c'est sûrement que des menaces pour que les autres gugus s'amusent mais, non ...

J'attrape ma veste pour l'enfiler assez rapidement et me retourne vers Eirin en gardant mon calme.

- Désolé ma douce mais je vais pas pouvoir rester, je pense que c'est trop dangereux si je reste ici pour l'instant. Garde le téléphone avec toi on sait jamais si tu as un soucis tu m'appelle...


Je lui laisse un baiser sur ses lèvres et me dirige de nouveau vers la porte en prévenant Eirin de la refermer derrière, j'attrape le corps sur mon épaule prêt à partir je ne sais ou mais loin.

Tadamune Yuji
Membre de l'Ombre

Messages : 202
Date d'inscription : 16/05/2015
Localisation : Attention, juste derrière toi.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dépression oklm.

Message  Eirin Takahashi le Ven 24 Juil - 0:19

-Yuji non attends!

Elle s'était levée rapidement et saisi le bras du jeune homme qu'elle serra contre elle. Elle ne comprenait pas ce qu'il se passait mais il ne fallait pas qu'il parte... À deux ce serait mieux non?...

-Reste... S'il te plaît... Tu seras plus en sécurité ici...

Elle le tenait fermement. Après ce qu'il venait de se produire, elle ne voulait pas se séparer de lui, elle avait peur, qu'il recommence...

-Qu'est ce qu'il se passe?...

Elle le tira vers l'intérieur de l'appartement et ferma la porte à clé juste après. Elle laissa tomber les clés dans le col de son kimono.

-Il n'arrivera rien ici...

Elle posa son visage dans la main de Yuji en fermant les yeux.

-Je suis là moi.

Elle resta ainsi, profitant de la chaleur de la peau de l'homme contre sa joue. Cette douceur qui parcourait tout son corps...


Dernière édition par Eirin Takahashi le Ven 24 Juil - 19:12, édité 1 fois

Eirin Takahashi
Membre de l'Ombre

Messages : 156
Date d'inscription : 17/05/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dépression oklm.

Message  Tadamune Yuji le Ven 24 Juil - 0:26

Tout ce que je vais réussir c'est la mettre en danger si je reste avec elle. J'aimerais pas que quelqu'un abuse d'elle ou quoi que ce soit.

- Et beh... rien de bien spécial. Une petite bande me recherche ou plutôt m'a trouver et va essayer d'en finir avec moi. C'est plutôt sympa...
*rire*

Elle voudra certainement quand même rester à mes côtés, bordel qu'elle situation délicate n'est-ce pas ?

- C'est dangereux pour toi si l'on reste ensemble, puis tu sais t'as pas à t'inquiéter pour moi.

Sourire ravageur dans un moment pareil j'suis trop fort, ma main s'est glisser sur sa joue pour la rassurer un minimum.

Tadamune Yuji
Membre de l'Ombre

Messages : 202
Date d'inscription : 16/05/2015
Localisation : Attention, juste derrière toi.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dépression oklm.

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 21:12


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum