Eirin Takahashi - Présentation

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Eirin Takahashi - Présentation

Message  Eirin Takahashi le Dim 17 Mai - 17:27

Nom: Takahashi

Prénom: Eirin

Âge: 23 ans

Origines : Japonaise

Préférence sexuelle :Hétérosexuelle

Histoire : Je suis née dans un petit village au cœur d'une forêt japonaise. Yeux bleus, cheveux noirs. Normalement, j'aurais dû naître les yeux bruns, mais cette couleur fut considérée comme un don des esprits qui s'étaient penchés sur mon lit de naissance.

À vrai dire, je me souviens très peu de comment étaient les gens là-bas. La seule chose, c'est qu'ils étaient tous, très attachés aux traditions. On vivait plutôt bien il me semble. On ne roulait pas sur l'or, mais on fabriquait des lames exceptionnelles, et chaque enfant, fille ou garçon apprenait l'art de maîtriser ces dernières. Nous croyions aux esprits, qu'ils soit bienfaiteurs ou non, et chaque arme en possédait une. Ainsi, on ne peut pas manipuler une lame sans avoir lié son âme à la sienne, et ce processus prend du temps, de la patience, et une véritable foi. Certains étaient plus rapides que d'autres, on disait qu'ils étaient élus par les esprits, et étaient vénérés par les habitants. Je suis une élue. À chaque contact avec un pommeau, je sentais le lien se faire. Ainsi, j'appris très vite. J'étais la fierté de ma famille, et même les hommes les plus sages me respectaient. Ainsi, un grand Maître qui habitait de l'autre côté du pays voulut m'enseigner les dernières techniques qui me permettraient d'exceller dans l'art de manier une lame. J'étais renommée à travers le pays, mais j'essayais d'être un minimum discret. Ainsi, je laissai mon village et ses habitants, à 12ans, avec un poids sur le cœur. Mais la formation n'était pas éternelle. Je les reverrais bientôt.

Je rencontrai des gens formidables, mais aussi des personnes perfides et avides, d'autres, trop occupées par leur argent et leur travail. Je traversai de grandes villes abandonnées par les esprits, seul le Malin se plaisait à faire de la vie des Hommes un enfer, il n'y avait aucune source d'apaisement des âmes. J'arrivai enfin chez mon Maître et la formation pu commencer. Il ne laissait rien passer, il savait que ma famille me manquait, je n'étais qu'une enfant, ainsi, il voulait me faire progresser au plus vite. Cet homme était béni.

Au bout de huit longues années, j'avais atteint les objectifs imposés par mon Maître. Lors de partir, ce dernier me mit en garde.

«Eirin, avant que je ne t'accueille, des hommes te voulaient. Ils voulaient faire de toi une arme comme ils n'en avaient jamais eue, d'autres, voulaient t'anéantir, trop jaloux d'être plus faible qu'une femme. De nombreuses personnes se sont liées pour te faire disparaître. Fais bien attention, à toi, mais aussi à ceux qui t'entourent. Fais toi la plus discrète possible. Moi, je ne crains plus rien, j'ai accomplit ma dernière mission commandée par les esprits, j'ai leur protection éternelle. Mais toi, tu dois désormais faire tes preuves. Ils te guideront, écoute-les et plus rien ne pourra t'arriver.»

Sur ces mots, je quittai mon Maître, les larmes aux yeux. Il était devenu comme un second père, et je lui devais beaucoup. Mais je n'avais rien, mis à part mon respect et ma redevance éternelle. Je repris le chemin de mon village, prenant bien compte des avertissements que l'on m'avait donné.

C'est en arrivant que le cauchemar se déroula sous mes yeux. Des hommes, avec des armes vulgaires menaçaient les habitants. Ils me voulaient moi. J'en vis certains prendre des femmes par leurs cheveux, les jeter par terre et les violer. D'autres égorger les hommes, les rouler dans la boue, arracher leurs têtes et jouer avec. Je descendis de mon cheval, doucement, derrière des arbres, et dégaina ma plus précieuse lame. Je me joignis à mes compagnons d'armes, mais très vite, le feu battit le fer. Ils tombaient à côté de moi. Plus on tuait de démons, plus il en arrivait. Cette «armée» était une véritable Hydre.

Soudain, je vis mes parents. Ma mère, à moitié nue, sur laquelle des hommes s'amusaient, et mon père, à côté, maîtrisé par cinq ou six hommes, je ne sais plus, le forçant à regarder la scène. Je me précipitai alors vers eux, mais je vis le regard de ma mère. Elle me suppliait de partir, car elle savait très bien que ce qu'ils voulaient c'était moi, et que je ne pouvais rien faire. On me prit le bras, je ne sais plus qui, mais en m'entraînant pour me cacher, il tomba à genoux avant de s'écrouler par terre, du sang s'écoulant d'un trou béant dans la poitrine.

Les esprits m'aidèrent à m'enfuir et je trouvai très vite un refuge dans les arbres environnants. Pendant deux semaines, je n'ai cessé de pleurer, une véritable insomnie m'assaillant. Mes cheveux commençaient à blanchir. Je ne pouvais chasser ces visions. Le village avait été brûlé, ainsi qu'une partie de la forêt aux alentours. J'y suis retournée peu après. Tout était calciné. Décimé. Ils avaient tout pillé. Attaché des corps aux branches.

J'allai alors dans mon ancienne maison. Un corbeau était tombé d'un nid, sur un tas de cendre. Il était encore petit, mais sevré. Ses plumes avaient brûlées dans l'incendie. Je décidai alors de m'en occuper, et il devint mon compagnon. Je l'appelai alors Karasu, original n'est ce pas?

On décida de partir pour Heaven. J'en avais entendu parlé par les hommes qui avaient attaqué mon village. Je ne sais pas comment ils en avait connaissance, mais pour résoudre ce mystère, je devais m'y rendre.  Je me coupai alors les cheveux, devenus entièrement blancs.

Les esprits sont toujours à mes côtés, et mes lames sont nombreuses, je les mettrai au service de la personne qui voudra bien m'accueillir.

Caractère: Eirin est très observatrice et calme. Elle ne s'énerve jamais, et ne pleure jamais. Elle garde un visage impassible et froid en toutes circonstances. Son calme olympien lui permet de mentir sans se compromettre, et de garder son sang-froid. Ainsi, c'est une personne très réfléchie. Aucune émotion ne transparaît, si bien qu'on penserait qu'elle n'éprouve aucun sentiment. Elle n'exécute pas bêtement les ordres, elle prend toujours un moment pour analyser la situation et entrevoir les différentes issues possibles.
Elle n'utilise pas son charme plutôt apparent pour obtenir ce qu'elle veut. Car au final, elle ne veut rien. Mis à part comprendre le monde qui l'entoure. Elle ne sait pas séduire, et elle refroidit très vite tous ceux qui s'approcheraient un peu trop près d'elle.
Ce n'est pas qu'elle n'aime pas les autres, mais elle s'en méfie. Il faudra s'armer de beaucoup de courage pour pouvoir percer ce mur de glace qu'elle a construit.
Son seul compagnon, son corbeau. On peut la voir parler avec lui, si bien que si vous voulez une quelconque information sur elle, il vaudrait mieux espionner ces conversations. Mais prenez garde, elle est à l'écoute et à l'affût du moindre bruit ou mouvement.

Physique: Malgré ses très importantes capacités au combat, Eirin est plutôt petite. Elle frôle les 1m60 et ne pèse pas plus de 46kg. Elle n'a pas des formes très développées, mais cela n'enlève rien à son charme... Froid. Ses cheveux courts blancs, pourraient passer pour une coloration. Cependant, après un choc psychologique, il arrive que les cheveux blanchissent, entièrement.
Ses yeux bleus sont grands, et bordés de longs cils. Elle a de hautes pommettes, un visage fin. Son corps est svelte et souple, permettant une grande liberté de mouvement. Elle aime bien s'habiller de façon traditionnelle, c'est pour elle, un moyen de ne pas oublier les siens. Son corbeau l'accompagne toujours. Si il n'est pas sur son épaule, il est en l'air.
Eirin marche sans faire de bruit, elle est plutôt discrète. Ses gestes son nets et précis, elle ne fait aucune bavure.

Rôle souhaité au sein du clan: Garde

Capacités au combat: Eirin excelle dans l'art de manier les lames. Elle ne s'en sert jamais. Mais si un jours, vous en la privez, elle peut très bien se défendre avec ses poings et ses pieds. Ses gestes ne sont pas faits au hasard, chacun est réfléchi. Il est difficile de l'atteindre car elle calcule tout, chaque mouvement que vous faites pourra être prévu. Mais cela ne veut pas dire qu'elle est totalement intouchable.

Trois personnes sont attachées, mains et pieds liés, et jetées à l'eau. Le premier est un homme dont le regard pleins d’ingéniosité donne des frissons dans le dos. La deuxième personne est un petit enfant chétif qui ne semble pas avoir atteint les dix ans. Et enfin, la troisième est un jeune homme vous ayant demandé en hurlant de vous occuper de sa petite sœur qui serait incapable de survivre seul.

Vous ne pouvez en sauver qu'un. Quelle vie déciderez-vous d'ôter de les mains de la mort? :

Eirin hésitera beaucoup mais choisira l'enfant. Il a encore une longue vie devant lui, tellement de choses à apprendre. Elle aurait pu choisir le frère. C'est un choix difficile, qu'elle aura du mal à faire...

Et moi, qui je suis?

Ton ptit nom et ton âge : Déjà dit (vous saurez si vous trouvez)
Comment as-tu connu le forum? Déjà dit (vous saurez si vous trouvez)
Premier compte ou double compte? Deuxième
Combien de temps peux-tu passer en notre compagnie par semaine? Déjà dit (vous saurez si vous trouvez)
Plutôt orange ou carotte? Déjà dit (vous saurez si vous trouvez)
avatar
Eirin Takahashi
Membre de l'Ombre

Messages : 156
Date d'inscription : 17/05/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Eirin Takahashi - Présentation

Message  Ayden Blacksun le Dim 17 Mai - 18:10

avatar
Ayden Blacksun
Chef du Clan de l'Ombre
Chef du Clan de l'Ombre

Messages : 197
Date d'inscription : 04/11/2011
Age : 19
Localisation : Qu'ils me haïssent, tant qu'ils craignent.

Voir le profil de l'utilisateur http://ascension-rpg.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum