« La souffrance n'a pas ses limites. » [Terminée]

Aller en bas

« La souffrance n'a pas ses limites. » [Terminée]

Message  Wylliam S.Free le Mer 6 Mai - 9:27

Nom : S.Free.

Prénom : Wylliam.

Âge : 31.


Origines : Anglaises.


Préférence sexuelle  : Si tu tiens à ton cul, traîne pas.


Histoire :

_"Il faut que ça s'arrête."
"Il faut que ça s'arrête !"

C'est le moment où tu sautes dans le vide, avec la seule intention de mettre fin à tes jours. Rien. La chute ne vient pas. Tu ne comprends pas. "Lorsque tu trouveras le bonheur, ta vie s'arrêtera. Et tu comprendras, tu comprendras que tu n'as été qu'une merde. Tout au long de ta vie. Pauvre mec !"
Généralement, c'est à ce moment là que tu te réveilles, trempé, tremblant. Qu'est ce qui se passe donc ? Tu râles ? Tu as tords. Si tu prenais conscience de ces paroles, peut-être que tu vivrais plus longtemps. Tu.. Es.. Si ennuyant._

Ça vous dit, on commence par le début ?

I. Badaboum. Bouf, bouf. Bim. Écarteeeeez-vous.

Wylli', il est né pendant un jour de pluie, alors que les éclairs découpaient le ciel... Non, j'déconne, il en sait rien, franchement, il en a rien à foutre. Vous croyez peut-être que c'était un jour dont tout le monde se souviendrait de la date ? Mon cul, oui. Il venait de naître, c'est pas trente et une années et des poussières après qu'il va vous parlez du beau temps de sa naissance, retournez jouer aux billes bandes d'abrutis. Oui, je fais dans les rimes.

Breuf. Il a vu le monde, point. Son père est mort à ses trois ans. Enfin, son père, il ne le connait même pas. Vous ne pensez pas qu'il se souvient de la gueule qu'avait son vieux ? Bande de fous. Puis est venue sa sœur. Ton beau père n'était pas quelqu'un de désagréable, mais jamais tu ne dirais de lui qu'il est agréable. Entre autres, les gens ne t'intéressaient pas beaucoup. Mais ta sœur.. Ta demie-sœur... Tu ne sais pas exactement si c'est à cause de son air adorable, joyeux, qu'elle a fait se rompre en toi.. Tout. C'est seulement lorsque tu t'es intéressée à elle, à tes dix huit ans, alors qu'elle n'en avait que quatorze.. Oui. Tu l'aimais énormément.  Peut-être pas de la bonne manière.

Combien de fois tu t'es retrouvé près à enfoncer la sale tête d'un type qui lui parlait dans un mur ? La jalousie ! Chaque homme qui osait s'approcher trop près d'elle.. Tu ne supportais pas. Elle, avec sa jolie chevelure brune, ses yeux, son sourire à en damner un saint, aucun n'était assez bon pour elle. Elle était magnifique. Trop pour que tu la laisses avec un de ces minables. Ils ne la méritaient pas. Elle ne comprenait pas. Toi seul savait. Qui d'autre aurait pu l'adorer comme toi ? Personne.


II. Laissez place. Où vous y perdrez votre délicieuse bouille. (Et votre derrière.)

Sa sœur.. Nous y reviendrons quelques lignes plus loin. Il en a eu des femmes (et bien des hommes) dans sa vie. Bien évidemment. Il n'avait pas besoin de beaucoup pour avoir leurs attentions. Tout ce qui te plaisait réellement.. Le jeu, l'excitation de la chasse, de la difficulté.. Alors, jamais une de tes relations n'a durée bien longtemps. Bon. Si, une. On a tous le coup de foudre, un jour ou l'autre, me faite pas chier, sinon je vous bouffe un bras. (Cannibalisme ? Je vois pas le soucis.) Et boum, paf, dans l'ego du jeune homme, c'est la fille qui l'a quitté. Pourquoi vous pensez qu'il est aussi con ? C'est un réel connard. C'est toujours la faute des femmes de toute manière.

C'est sur sa sœur qu'il s'est alors rabattu, en elle, il voyait bien qu'il n'arriverait jamais à l'atteindre, à lui faire ses avances correctement, ça lui paraîtrait bizarre, et tu t'en voudrais si elle commençait à avoir peur de toi. C'est pourtant bien clair, tu n'as jamais réussi à lui faire comprendre que tu l'aimais.. D'un amour diablement compliqué.

III. Dis-moi ? Comment tu l'aimes cette fille ? Cette jolie fille brune ? Non, comme ça. _La mort.

Le monde te l'a reprit. Le monde est injuste. Les hommes sont injustes. Détruire ce qu'il y a de plus beau sur cette terre devrait être puni. Mais le monde a fermé les yeux et a laissé passer cette horreur. Tu en veux au monde.
Toi aussi tu veux détruire quelque chose auquel le monde tient. Tu le feras, un jour.

Elle est morte.

Elle n'a pas eu la mort qu'elle méritait d'avoir. Pas celle-ci.. Elle était si.. Pitoyable.
En général, c'est toujours avec la mort d'un proche qu'on se rend compte à quel point notre vie est merdique. Certain deviennent dangereux, d'autres pas. Toi.. C'est le fait que tu es toutes tes cases en place qui te fait être une personne à craindre.

Si seulement tu ne pouvais être que ça...  


Caractère :

Wylliam est violent. La violence, c'est la seule chose qui l'amuse et l'excite. Il le faut bien, jeune, des individus de son âge lui ont appris à les respecter avec la violence, alors maintenant, c'est à son tour d'appliquer la règle. Tu refuses de le subir ? Tu n'as pas le choix, Honey.

Agaçant. Arrogant. Tu te lamentes jamais, s'apitoyer c'est pour les gonzesses, les tapettes et les hommes sans couilles. T'es un homme d'action, toi. C'est un secret, mais .. Tu prends tout à cœur.

T'es pas l'genre à offrir des sucettes, vous m'suivez ? T'es même pas un bon gars, non, t'as rien d'quelqu'un bien. T'es qu'une ordure, un salopard et ça te plait plus qu'autre chose, être un gentil garçon c'est pas dans tes cordes, avoir du cœur, tout court, tu peux pas, tu peux plus.
Cette envie de dominer, cet instable envie de plaisir, ou tout simplement ce désir d'exercer son autorité, c'est pas ce qui fait de toi un véritable mec, mais tant que tu le crois. Tu dois juste être un peu perdu, défoncé, ou les deux peut être. La drogue, tout tourne autour de la drogue. La vie est belle, les femmes et les hommes aussi.

La tête lourde, balancée en arrière, tu souffles, t'en as ras-le-bol, et quand t'en as pas marre, t'en as plein le dos, et quand c'est pas ça, c'est qu't'es prêt à étrangler un bébé. Et après ? C'est pire.


Physique :

Un bel homme, tu sais très bien ce que tu es. Après tout, qui es-tu pour te dévaloriser ? Tu as du charme, tu aimes en jouer. Dans la vie, faut pas traîner, enfin.. C'est surtout pour dire qu'il ne te reste plus très longtemps pour rouler ta pelle, si vous voyez d'quoi je veux parler. Un beau brun, ténébreux et toussa, ouai, les bruns ça a du charme, énormément, t'en es la preuve vivante (Et c'est pas pour te lancer des fleurs qu'j'dis ça). T'es du genre narcissique, à te complimenter toi-même pour faire céder tes chevilles.

T'es plutôt imposant physiquement, je dois l'avouer, un bon mètre quatre vingt dix peut être. Qui sait ? Ça fait longtemps que tu ne te mesures plus, à quoi bon ?… Le regard élancé, vif, salace, ça en dit court sur toi. Moi j'dis que ton physique reflète la merde que t'es. Y a rien d'rassurant chez toi, rien. C'est pas tes piercings et tes tatouages qui vont te sauver la mise, chaton.

Comme la plupart des mecs bien foutu, tu te fais voir, t'es obligé de te faire remarquer. T'es pas le style de mec qu'on voit pas arriver, oh non. Faut pas traîner.


Rôle souhaité au sein du clan :

Stratège.


Capacités au combat  :

En général, Wylliam aime beaucoup utiliser ses poings et toute autre sorte d'arme qui s'acharnent à ressembler à des battes, autrement, c'est un as du tir. Mais l'arme à feu, c'est directement moins amusant. Wyll' est loin d'être discret en revanche.


Trois personnes sont attachées, mains et pieds liés, et jetées à l'eau. Le premier est un homme dont le regard pleins d’ingéniosité donne des frissons dans le dos. La  deuxième personne est un petit enfant chétif qui ne semble pas avoir atteint les dix ans. Et enfin, la troisième est un jeune homme vous ayant demandé en hurlant de vous occuper de sa petite sœur qui serait incapable de survivre seul.

Vous ne pouvez en sauver qu'un. Quelle vie déciderez-vous d'ôter de les mains de la mort ?
: C'est possible et passable de les laisser crever ? Pas que je sois un ignoble enfoiré, mais l'eau paraît plutôt fraîche.

Et moi, qui je suis ?

Ton ptit nom et ton âge  : Zieute à gauche, malpoli !
Comment as-tu connu le forum ? ; Ahaha.. ! Secret. Par la bouche d'une amie. (Elle embrasse pas si mal, cela dit. /TRAIN/)
Premier compte ou double compte ? : J'suis un compte unique. Tshh.
Combien de temps peux-tu passer en notre compagnie par semaine ? : Si vous êtes mignons et bien gentils, je reviendrais. 83
Plutôt orange ou carotte ? : Cervelle. c:


Dernière édition par Wylliam S.Free le Jeu 7 Mai - 22:36, édité 5 fois
avatar
Wylliam S.Free
Membre de l'Ombre

Messages : 10
Date d'inscription : 29/04/2015
Localisation : Là où vous n'êtes pas, évidemment.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: « La souffrance n'a pas ses limites. » [Terminée]

Message  Ayden Blacksun le Jeu 7 Mai - 21:51

avatar
Ayden Blacksun
Chef du Clan de l'Ombre
Chef du Clan de l'Ombre

Messages : 197
Date d'inscription : 04/11/2011
Age : 19
Localisation : Qu'ils me haïssent, tant qu'ils craignent.

Voir le profil de l'utilisateur http://ascension-rpg.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum