Le début de la fin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le début de la fin

Message  Solène Britzvania le Mer 22 Juin - 21:34

La ville venait de se réveiller, mais il y avait déjà énormément de personnes dans les rues. Certains achetaient de quoi manger, des croissants, pains au chocolat, meringue ou toute autre nourriture appétissante, tandis que d'autres discutaient tranquillement entre eux autour d'un café, ou pour les plus ambitieux autour d'une pinte de bière, et ceux qui se dépêchaient étaient là pour travailler, cela se voyait à leur allure. Tout allait bien dans cette ville, habituellement joyeuse et énergique. Ce calme, si particulier et si intense, fut brisé en une fraction de seconde, lorsque une alarme retentit dans toute la ville, faisant ainsi s'arrêter toute conversation ou toute hâte de travail. Tout le monde s'était arrêté, car cette alarme ne présage rien de bon. Cependant, elle ne dura que quelques secondes, pas assez pour vraiment faire paniquer la foule mais trop pour que les gens n'oublient. Soudain, une voix retentit, prenant la place à l'alarme.

«--mais vous avez dit que c'était prêt, pourquoi y'a eu l'alarme alors ?.. Ah, c'est bon là ? Wow, super entrée en matière en tout cas. Bon.
Je suppose que vous vous demandez ce qu'il se passe, qui je suis, qu'est-ce que je fais, enfin, tout ce genre de choses. Ne vous inquiétez pas, il y aura une réponse à tout, et si vous êtes assez patients, vous l'entendrez. Je pourrais tout simplement vous dire qui je suis, mais ce serait trop simple, donc je vais vous donnez un pseudonyme plutôt.
Je suis Prophète. Ouais, c'est cliché comme nom, mais on va faire comme ça. Je squatte votre temps libre du matin pour vous annoncez quelque chose qui, en fait, va changer très radicalement votre mode de vie. Par contre, c'est un peu compliqué à expliquer, donc écoutez bien. Et si vous vous demandez pourquoi je fais ça, eh bien la réponse c'est : je peux le faire, alors je le fais.
Voilà ce qui va changer : tout. Le concept, c'est que, en fait, vous ferrez plus rien comme avant. Et on va arrêter d'être évasif et totalement vous dire ce qu'il va se passer.
Dans 48 heures, vous allez tous mourir. Clair, simple, net, précis. Mais je vous propose quelque chose pour contrer cette fin ultime de toute une ville et sa population. Vous mourrez dans 48 heures si, et uniquement si, pendant 48 heures personne ne sort de chez soi. C'est à dire que si vous avez beaucoup trop peur de cette situation, et que vous restez chez vous, vous êtes en sécurité, mais vous contribuez au risque que la ville n'explose.
Donc, si pendant 48 heures personne ne sort, vous mourrez. Mais si au bout de 36 heures quelqu'un décide de sortir, le compte à rebours repartira de 0 et il vous restera encore 48 heures pour vivre. Donc le principe, c'est qu'il y ait constamment des gens dans les rues, et vous serez vivants.
Par contre, ce serait trop simple sans d'autres règles.
Nous avons le contrôle total sur la ville, c'est particulièrement pour ça qu'on peut savoir si vous êtes dehors ou pas. Chaque coin de rue, chaque rond-point, chaque recoin de cette ville, nous l'avons en vue. Et ça, c'est en partie grâce à la police. Pourquoi ? Bah, on en avait marre des couillons vendus et lèche-couilles. Eh ouais, vous avez bien compris. Y'a plus de flics dans cette ville. Vous êtes libres de faire tout les crimes que vous voulez, personne ne sera là pour vous en empêcher. Et on a aussi coupé tout les ponts avec le monde extérieur. Profitez bien des ressources disponibles dans les supermarchés, parce que ce seront les dernières avant un très très très long moment.
Il y a donc 2 moyens de vous en sortir qui s'offrent à vous : tenir jusqu'à la fin des ressources, ou bien réussir à me retrouver et, bien évidemment, me tuer. Mais rassurez-vous, si je peux détruire cette ville si facilement, je serais pas si trouvable que ça, et j'aurais les moyens de me défendre.
Alors, Heaven, prête à vivre les heures les plus sombres de ton histoire ?»


La communication se coupa, tandis que partout, dans la ville, le silence régna, laissant place à la peur et à l'incertitude dans le cœur des gens.

_________________
"Thou art I, and I art thou"
"Parfois, la vie te met des putain de bâtons dans les roues. Pour aller mieux, t'as juste à te dire qu'on a des pieds, et pas des roues."
avatar
Solène Britzvania
Membre de Mamba

Messages : 202
Date d'inscription : 14/05/2015
Localisation : Rocking around

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum