Hanayo Chizu/ Présentation

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Hanayo Chizu/ Présentation

Message  Hanayo Chizu le Ven 31 Juil - 15:59

Hanayo Chizu


Âge :
19 ans

Origines :
Japonaise

Préférence sexuelle  :
Pas encore stable dans son orientation sexuelle

Histoire :

Tout commence dans un petit village au Japon nommé Okozaki. C'est pas l'un des plus grands villages au contraire c'est plutôt paisible dans ce coin là, tout le monde ou presque se connais et se soutien on va dire que c'est comme-ci tout le village était une famille en gros. J'ai eu des parents géniaux et des frères aussi plutôt cool enfin deux sur trois. Le troisième était plutôt rebelle et à finit par quitter la maison pour rejoindre sa petite copine je ne sais ou. Je suis le petit dernier et c'est souvent dur car on a pas forcément les mêmes façon de penser ou de s'exprimer, on va dire c'est la différence de génération. J'étais fort proche de ma mère c'était pour moi la seule personne capable de calmer mes crises d'angoisses et capable de me consoler dans les mauvais moments.

J'ai de temps à autres des crises d'angoisses plus ou moins fortes, je n'aime pas trop la foule et me faire remarquer. C'est plutôt compliquer pour moi, à l'école j'étais de niveau moyen pas extraordinaire dans mes notes mais pas faibles non plus, je n'ai jamais eu d'amis non plus car j'ai peur de me faire rejeter donc au final je me suis inventer une bulle à moi.

Un jour, c'était les portes ouvertes de mon école, qui dit portes ouvertes dit « fête » et... théâtre. Bien évidemment j'ai dû jouer dans l'une de leur pièce, je ne voulais absolument pas y aller mais mes parents m'ont forcer à le faire, je vous raconte pas la peur que j'ai eu. Le moment ou je suis montais sur la scène, j'ai vu tout ce monde assied sur les chaises en attendant que la pièce commence car c'était moi qui devais démarrer la pièce avec un simple texte. J'étais tétanisé, je tremblais et claquais des dents et j'ai finis au sol les jambes ramenaient contre moi mes mains sur mes oreilles fermant très fort les yeux me répétant « Ils ne me voient pas ils ne me voient pas ils ne me voient pas ».
Après plusieurs semaines de cet événement je ne suis plus sortit de chez moi, j'ai arrêté l'école et me suis enfermer dans ma chambre les seuls moments ou j'y sortais c'était pour manger avec ma famille et aussitôt je retournais dans ma bulle, les joies de l'école primaire.

A mes 12 ans c'est la reprise des cours au collège, j'ai repris une vie plus ou moins normale restant distant avec le monde autour. Je me suis inscris à un club de musique pour y jouer du violon, c'était une discipline que ma mère m'avait imposer pour dire que je m'adapte aussi à un groupe pour devenir un garçon social. Je le prenais pas mal, je pense que c'est normal qu'elle agissait ainsi. N'empêche que j'ai pu m'ouvrir à une fille, oui car elle me ressemblait beaucoup niveau caractère donc avec le temps on a pu se faire des liens jusqu'à en finir meilleurs amis. C'est drôle non ? J'ai pu prendre mon aise avec elle, c'était une amie fidèle en très gentille qui partager les mêmes passions que moi. Le dessin et la musique. D'ailleurs elle était chanteuse dans notre petit groupe au collège, elle avait une voix si douce elle pouvait me calmer en chantant.
A cause de mon déménagement j'ai dû changé de bahut donc adieu ma meilleure amie et adieu le club que j'adorais tant. Le jour de mon anniversaire, que j'avais totalement oublier. On m'avait fait une fête surprise mais quelqu'un manquer à « l'appel », ma mère. Pendant que mes frères me charriés à leur habitude mon père à côté s'affoler dans tout les sens jusqu'à ce qu'on ai un appel de l'hôpital. On s'était tous installer à la table au soir et notre père nous annonça le décès de ma mère, elle avait eu un accident de voiture. Mon père me tendit une boîte rectangulaire avec un poids assez léger mais pas trop non plus. Elle revenait à la maison avec mon cadeau, elle voulait sûrement rentrer au plus vite pour moi comme d'habitude et elle n'a pas fait attention. Depuis ce jour-là j'étais vraiment dans mon coin restant enfermer à double tour dans ma chambre, je me rendais malade à ne presque plus manger. Je n'avais plus d'activités pour moi, juste le violon, le violon qu'elle m'avait ou plutôt voulait m'offrir à mon anniversaire.

Après quelques années encore, à 14 ans je mettais repris de mes émotions, pas totalement mais presque. J'avais fait un grand pas en avant en commençant par sortir dehors et voir du monde sans leur parler. Mon père de son côté avait refait sa vie plus ou moins en se mettant avec une femme que j'appréciais pas du tout, elle était imprévisible, dur et méchante comme la peste, jamais je n'avais rencontrer quelqu'un d'aussi mauvais. Il ne restait plus que moi à la maison avec ma belle-mère et mon père, elle me faisait toutes sortes de crasse commençant par des mensonges, me battait en secret quand mon père travaillait et m'empêcher de vivre tout simplement. Déjà que j'étais renfermer avec sa en plus je ne pouvais juste pas allais mieux. J'étais faible contrairement à mes frères qui eux auraient pu se rebeller facilement. Oui car les surnoms du type « fillette » et tout de leur part c'était pas pour rien. Au final mon papa m'envoya chez l'un de ces amis qui habiter très loin d'ici, dans une ville avec le nom « Heaven ». Elle ne m'inspirait pas confiance et j'avais peur d'y être.

A mon arrivée chez lui il m'avait directement prévenu que je ne devais pas l'appeler par son prénom mais son nom, Monsieur Yokozawa. Apparemment il ne voulait pas de moi chez lui mais il l'a fait pour mon père, je pense qu'il avait des sentiments pour mon papa... C'est vraiment étrange mais c'était comme-ça. Après quelques mois en sa compagnie tout dérailla, je ressemblais de plus en plus à mon père et sexuellement parlant « Monsieur Yokozawa » n'en pouvait plus d'être seul et un jour m'a... violer. Je ne vous passerez pas les détails mais c'était vraiment horrible, comment un homme pouvait faire sa à un petit garçon ? C'était bientôt devenu une routine de faire ce genre de chose avec mon corps et j'en avais tellement peur.

Un an après j'ai décidé de fuir de cette maison pour m'éloigner le plus possible de lui. Je ne sais absolument pas comment reprendre contact avec mon père, de plus que je lui en voulais à mort pour avoir remplacer maman c'était compliqué de vouloir réentendre sa voix même par téléphone.
J'ai vécu dans la rue en me débrouillant avec ce que les gens me donnaient dans la rue, j'évitais les pires ruelles le soir en trouvant des endroits les plus vides possibles. Ça m'est déjà arriver de devoir vendre mon corps contre de l'argent, je le faisais que très rarement possible quand j'avais vraiment besoin de prendre ce qu'il faut pour me soigner et me nourrir quelque fois. Maintenant je me débrouille dans un petit garage avec le nécessaire pour vivre, j'ai un petit travail à mi-temps chez un fleuriste, je livre les colis et m'occupe de temps à autres de la boutique, nettoyage et par moment prendre soin des fleurs. Le jour ou je pourrais je me prendrais un petit appartement assez cool pour moi tout seul.

Caractère :

Chizu est quelqu'un qui a du mal à s'adapter à un groupe, il n'aime pas se faire remarquer par les autres et à cause des autres. C'est quelqu'un de fort renfermer, peureux sûrement oui mais moins que si il était plus jeune. Il a un manque de confiance en lui énorme. Même si il n'aime pas la foule c'est pas pour autant qu'il va rejeté immédiatement les autres, il analysera la personne pour savoir si c'est quelqu'un de bien ou pas.

Physique :

Il tourne dans les 1m65/70, Chizu a une taille fine, pas très muscler mais quand même quelques tablettes creuser. Ses cheveux sont très foncés avec quelques reflets blonds quand le soleil se présente, il y a les yeux verts/bleus une jolie couleur bien prononcer qui ressort encore plus en été. Il traîne souvent avec lui son violon dans un étuis sur son dos, il le camoufle dans son sac.
Niveau vestimentaire c'est très simple, de quoi se fondre facilement dans la masse.

Rôle au sein du clan / Rôle souhaité :


Musicien ? Very Happy
Vu qu'il est très discret en général peut-être qu'espion pour lui serait idéal.

Capacités au combat  :

* tousse * Il ne sait pas vraiment se battre du moins il ne sait pas de quoi il est capable. Si quelqu'un viendrait l'agresser il lui foutrait un coup dans les testiboules mais c'est tout.

Trois personnes sont attachées, mains et pieds liés, et jetées à l'eau. Le premier est un homme dont le regard pleins d’ingéniosité donne des frissons dans le dos. La  deuxième personne est un petit enfant chétif qui ne semble pas avoir atteint les dix ans. Et enfin, la troisième est un jeune homme vous ayant demandé en hurlant de vous occuper de sa petite sœur qui serait incapable de survivre seul.

Vous ne pouvez en sauver qu'un. Quelle vie déciderez-vous d'ôter de les mains de la mort ? :


Si vraiment on doit faire qu'un choix ce serait le petit garçon car il a encore de la vie devant lui.
avatar
Hanayo Chizu
Membre des Loups de l'Est

Messages : 15
Date d'inscription : 31/07/2015
Age : 19
Localisation : Perdu

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum